Rechercher
  • Stéphanie Dupuy

UN TERROIR NORDIQUE


LE QUÉBEC DANS VOTRE VERRE — Avec ses 6,5 °C de température moyenne annuelle, le sud du Québec est bien loin du Languedoc-Roussillon et de ses 7 °C moyens… en janvier ! Et pourtant, ces deux régions produisent du vin. Chose certaine, le climat nordique de la Belle Province est le principal facteur limitant de la viticulture.

Un gel tardif au printemps ou hâtif à l’automne, au même titre qu’un hiver trop rigoureux, peut mettre en péril une année complète de production. Nos saisons parfois trop courtes pour permettre un mûrissement idéal des fruits représentent un défi pour les vignerons. Pour y remédier, certains d’entre eux se dotent d’un arsenal technologique impressionnant : serres, système de géothermie souterrain, etc. Dans ces conditions plus contrôlées, la culture de Vitis vinifera, une variété de vigne européenne dont les cépages (cabernet sauvignon, pinot noir, chardonnay, etc.) sont reconnus mondialement pour leurs qualités oenologiques, devient plus facilement envisageable. D’autres préfèrent s’en remettre au terroir et laissent la nature faire le partage entre ce qui peut pousser et ce qui n’est pas adapté à notre climat. Ils optent alors pour l’emploi de cépages hybrides comme le vidal, le maréchal-foch ou encore le frontenac noir, plus résistants au froid et aux maladies que Vitis vinifera. Malgré tout, le climat nordique du Québec est le berceau d’innombrables possibilités. À vous de les découvrir !

3 vues
Stéphanie Dupuy | Montréal | 514 774.7374 | sommeliereadomicile@gmail.com
©2018 Stéphanie Dupuy